Le navigateur “stable” d’Opera accueille désormais un outil VPN. Il est gratuit, illimité et revient même avec quelques nouveautés.

Après avoir été introduit en avril sur sa version bêta, l’outil VPN arrive enfin sur le navigateur Opera avec la version 40. Il assure une navigation illimitée et gratuite de façon sécurisée. Cela signifie qu’il ne comportera pas de plafond restreignant le nombre de données transférées, comme sur certain VPN gratuits. Les internautes n’ont d’ailleurs pas besoin de se créer un compte pour l’utiliser.

Développé en interne par SurfEasy, une filiale d’Opera, le VPN ne couvre que les connexions liées au navigateur. C’est-à-dire qu’il n’influera pas sur les autres flux de données qui traversent votre ordinateur (jeu en ligne, logiciels nécessitant une connexion Internet etc.)

De légers changements

Cette nouvelle version d’Opera apporte quelques nouveautés à l’outil VPN déjà présent sur la version “développeur”. Les utilisateurs pourront désormais localiser leur IP aux Pays-Bas et à Singapour. Initialement, seuls l’Allemagne, les États-Unis et le Canada étaient présents dans la liste. L’entreprise promet d’ajouter de nouvelles localisations dans le futur.

Pour rappel, le VPN (pour Virtual Private Network) est un outil qui permet notamment de naviguer anonymement sur Internet (il n’y a pas que des mauvaises raisons à cela). Il sert aussi à localiser son adresse IP dans une autre région (d’où les différents pays proposés dans la liste de l’outil VPN d’Opera). Cela permet par exemple aux Netflix-addicts français de faire croire qu’ils sont aux États-Unis lorsqu’ils veulent regarder le catalogue américain du géant de la VoD.

VPN-press-image.png

http://www.journaldugeek.com

primi sui motori con e-max.it
Aller au haut